Service externe
de main-d'oeuvre depuis 1985

A A A

Chroniques

Retour

Entrevue avec Joël Dauphin – Atelier des Vieilles Forges

Entrevue avec Joël Dauphin – Atelier des Vieilles Forges

16 janvier 2019

Quelle est la mission de l’entreprise ?

Permettre à des personnes adultes ayant des limitations persistantes de travailler dans un environnement qui n’outrepasse pas leurs limites. Nous croyons au potentiel de chaque employé et nous sommes fiers lorsque ces derniers peuvent progresser dans l’entreprise et occuper un poste de chef d’équipe. L’entreprise a aussi comme mission, pour certaines personnes, d’être un tremplin vers le marché du travail régulier.

Quelle est la différence de fonctionnement entre une entreprise adaptée et une entreprise régulière ?

L’entreprise fonctionne dans un esprit communautaire, en ce sens que les exigences de productivité sont plus souples.  Il est certain qu’il faut survivre comme entreprise, mais ce que l’on veut c’est redonner à nos employés en leur permettant d’avancer dans leurs fonctions.

Quels sont les moyens que vous utilisez pour valoriser le travail de vos employés ?

Nous offrons des conditions de travail avantageuses comme le fait de donner des jours fériés entre Noël et le Jour de l’An et d’offrir un remboursement pour la portion des frais qui ne sont pas remboursés par la RAMQ. Nous organisons des activités sociales pour nos employés comme un barbecue durant l’été où les membres de la famille sont aussi invités.

Quelles sont les qualités que vous appréciez le plus auprès des employés ayant des limitations ?

Une grande qualité que j’apprécie beaucoup chez nos employés est leur persévérance, leur capacité de continuer malgré les difficultés rencontrées.

 De quelle façon  procédez-vous pour recruter le personnel?

Nous partageons nos offres d’emplois avec les conseillères du SEMO MAURICIE pour rejoindre la clientèle qui ne peut travailler sur le marché du travail régulier en raison de leurs limitations. Les candidats potentiels nous sont ensuite présentés brièvement et nous déterminons un moment propice avec eux pour une entrevue.

Est-ce que vous engagez aussi des employés qui n’ont pas de limitation? Si oui, pour quels types de poste?

Oui, il y a 20% de notre personnel qui n’ont pas de limitation et qui occupent des postes plus anxiogènes. Par exemple, il s’agit de postes de gestion ou d’administration qui nécessitent une bonne capacité à travailler avec de la pression.

Quels sont les défis que vous rencontrez au quotidien au sein de l’entreprise ?

Il s’agit de faire en sorte que les gens persistent au travail et de diminuer l’absentéisme lorsqu’il y a des changements de saison ou de la nouveauté dans la routine.

Considérez-vous que l’entreprise est suffisamment reconnue auprès des gens de la région ?

Je pense qu’en ce qui concerne le grand public nous sommes moins connus. Il y a peut-être la chocolaterie qui est davantage connue auprès de la population. Toutefois, nos services sont mieux connus des milieux industriels, car nous avons plusieurs partenariats avec des entreprises et/ou des organisations de la région.

Valérie Moschonas, conseillère en main-d’oeuvre